IMG_5217Il était une fois Trois soeurs, Maria, Anna et Giacinta Caira. D'origines italiennes, ces trois belles jeunes filles gagnent leur vie comme modèles en posant pour les meilleurs aritstes de la Belle époque. Nous sommes à Montparnasse vers 1885.

IMG_5194Les secteurs des rues Vavin, ND des Champs, Boulevard du Montparnasse, rue de la Grande Chaumière , rue du Maine et alentours, sont les fiefs de dizaines de familles italiennes, émigrées de la Terre des Labours,une province située au Sud de la campagne Romaine.Vers 1890, cette diaspora compte plus de 600 modèles qui fournissent tous les ateliers et les écoles d'art de Paris.

IMG_5195L'académie Colarossi est la plus connue mais en 1889, une autre école d'art créée par Cesario Vitti s'installe au 49 boulevard du Montparnasse. Ces académies privées accueillent la plupart des éléves étrangers ou français, refusés par l'école Nationale des Beaux Arts mais aussi des femmes qui n' y ont pas accès ( les femmes y seront  admises seulement en 1902 ).

VittiParmi ces modèles,les trois soeurs Caira fréquentent assidument  l'Académie Vitti où elles règnent en égéries mais elles posent aussi pour des peintres renommés comme Mac Monnies, Whisler et Juana Romani... L'académie Vitti a des professeurs aux noms aujourd'hui prestigieux comme Paul Gauguin ou Jacques-Emile Blanche, Van Dongen. L'une des soeurs Caira épouse un peintre , l'autre épouse le fondateur de l'école, Cesare Vitti.En 1914 ,la guerre éclate et  l'académie ferme ses portes ; la plupart des italiens de Montparnasse rentrent dans leur pays. Les Vitti repartent à Atina avec dans leurs bagages , 30 ans d'archives, dessins et photos.Puis , on les oublie.

photo_1100 ans plus tard, les héritiers des Vitti / Caira ont inauguré dans le joli village d'Atina, un musée consacré à l'académie et publient aujourd'hui, un livre retraçant cette histoire oubliée. Dans cette maison du souvenir, je découvre un manteau en brocart de soie noire, miraculeusement préservé, ayant appartenu à Juana Romani.

IMG_5228Parmi les nombreuses photos, il y a aussi une carte postale envoyée par Juana Romani à Anna Caira, qui fut son modèle pour le tableau "la fille de Theodora". Quels liens unirent Juana et Anna Caira ? étaient-elles des cousines éloignées? Les archives n'ont pas encore livrées tous leurs secrets mais des liens existent, c'est indéniable. Dans cette  même vallée du Comino, à 4km d'Atina, se trouve les deux ravissants villages où naquirent les parents de la célèbre peintre. Casalvieri pour son père et Gallinaro pour sa mère.

JR___VittiJPG

AnnaLe 7 mars dernier, le livre sur l'Académie Vitti rédigé par les historiens Cesare Erario, Eugenio Beranger (Roselyne Orofiamma pour la traduction française), a fait l'objet d'une conférence au Palazzo Ducale d'Atina rassemblant un large public. Les italiens de cette province de Frosinone se passionnent pour leur histoire. On espère que  l'académie Vitti puisse aussi s'exposer et intéresser les parisiens dans les années à venir. Sinon, voilà , un joli prétexte d'excursion en Italie sur les traces de la flamboyante Juana !

mus_eAtina - Casa museo “Académie Vitti”  Via Sode, 180 - Loc. Ponte Melfa  03042 Atina – (FR ) Tel: 389 8168855 - Mail: cesare.erario@libero.it 

Orari di apertura: tutte le mattine dalle ore 9.00 alle ore 12.30