IMG_2217

photo_2

Forte affluence  au musée Roybet à Courbevoie, vendredi 16 mai au soir pour l'inauguration de l'expo- Femmes Artistes au XIX e siècle. La  nouvelle conservatrice, Emmanuelle Trief- Touchard, a eu la bonne idée de réunir sur les cimaises du musée, quatre artistes femmes qui ont été liées dans leur vie affective comme dans leur vie professionnelle et sont aujourd'hui, injustement oubliées. Après le discours du maire Jacques Kossowski, les visiteurs découvrent  en premier lieu les oeuvres de Valérie Simonin- Fould - Stirbey ( 1831-1919) dont le nom de plume fut Gustave Haller . Une femme audacieuse du XIX e siècle, mariée trois fois, tour à tour comédienne, sculptrice, écrivaine, critique d'art... et mondaine. Le visite se poursuit dans la salle consacrée au maitre des lieux Ferdinand Roybet avec un tableau représentatif de son style : La main chaude.

photo_5

On y découvre au centre Juana Romani qui pose en servante égrillarde; elle lève la main sur une servante au physique généreux qui n'est autre que sa mère, Ana Maria- Manuela. On passe ensuite dans la pièce consacrée à Juana Romani avec trois peintures superbes, représentatives du style de cette muse italienne qui fut la maitresse de Roybet et la tendre amie de Consuelo Fould.Fior d'Alpe ( 1895) et Jeune fille ( vers 1893) prêtées par un collectionneur privé le temps de l'expo- et la Vénitienne ( vers1902) conservée au musée Roybet.

photo_4

D'autres oeuvres de Roybet , des photos et des magazines exposés en vitrine, évoquent la brillante carrière de Juana Romani à la fin du XIX e siècle. Les deux dernières salles exposent les peintures des deux filles de Valérie Simonin- Fould - Stirbey, Consuelo Fould et Georges Achille Fould. Ses deux jeunes femmes eurent pour maitre Léon Comerre et Antoine Vollon, deux peintres renommés de l'époque.

photo_5_1_

photo_2_2_

Leur style est moins déterminé que celui de Juana Romani et semble osciller entre les différents courants porteurs de leur époque, le symbolisme, l'impressionisme  etc...

photo_3_1_

Pour comprendre les liens d'amitié et professionnels qui unissent ses quatre femmes et Roybet, il convient de lire le catalogue de l'expo et prochainement  pour en savoir plus , la biographie romancée de la muse oubliée, Juana Romani que je suis en train de terminer .

juana_1880__anonyme

Catalogue de l'expositionFemmes Artistes au XIX e siècle - Musée Roybet Fould- 12 €  -  textes de Dominique Lobstein, Emmanuelle Trief- Touchard, Diane Elisabeth Poirier

Page_couverture_verso

http://www.ville-courbevoie.fr/culture-loisirs/equipements/musee-roybet-fould.htm