edmond_B_nard__portrait_Juana_dans_l_atelier

 © Edmond Bénard (1838- 1907) Juana Romani dans son atelier, tirage sur papier albuminé, 21x28 cm. Paris, Petit Palais

Quelle bonne surprise de découvrir aux cimaises de l'expo Paris 1900, au Petit Palais, une photo de Juana Romani peignant dans son atelier. L'un des commissaires, Dominique Lobstein a eu le bon goût de sélectionner son portrait parmi les nombreuses autres photos d'artistes notoires de l'époque. Juana Romani fut en effet, l'une des rares femmes peintres à figurer dans la série "'Artistes chez eux" photographiée de 1884 à 1895 par Edmond Bénard alors que ce photographe a réalisé plus de 350 photos d'ateliers parisiens durant cette décennie. Le cartel du Petit Palais indique comme date" vers 1900 ".

zoom edmond Bénard, Juana

En zoomant sur le cliché, la photographie me semble antérieure, probablement  vers 1893, 1894. Sur le chevalet de l'artiste, on découvre le tableau intitulé " Bianca Capello"  qui fut exposé au Salon de 1892.  Où se trouve aujourd'hui ce beau panneau  que nous ne connaissons que par des reproductions dans la presse de l'époque ?

Bianca_Capello_di_Juana_Romani

 

Bianca Cappelo Paris Noel copie

Ce tableau, tout comme celui que l'on aperçoit en second plan , titré également "Bianca Cappelo " parurent  pour la première fois dans le magazine Paris Noël en 1892. Rien d'étonnant à cette publication ! Le directeur de cette revue annuelle luxueuse, Gustave Goetschy, était critique d'art et éditeur reconnu et surtout l'homme était un grand admirateur de Juana Romani. Un de plus à la courtiser? 

Dès 1887, Goetschy signe le texte des articles  "Nos artistes chez eux" illustrés par les photos de Bénard. (La  revue illustrée, n°41, 15 août 1887-). Est-ce Goetschy qui choisissait les artistes à photographier ? Probablement mais Bénard invente cependant un genre avec ses photos d'ateliers scénarisées.On constate que l'artiste n'est pas saisi sur le vif ( et pour cause, le temps de l'instantané est encore loin en 1887). Juana Romani pose donc, en faisant mine d'achever le tableau posé sur son chevalet. Son visage est tourné de face et elle regarde avec intensité l'objectif du photographe. Il est par ailleurs évident, que sa "Bianca Cappelo" est  déjà achevée  puisque le panneau est  enchassé dans un imposant cadre doré. Le cliché permet aussi de mesurer la prospérité de la peintre. Son atelier, situé 24 rue du Mont Thabor ( Paris 1er)  est richement décoré avec nombre d'oeuvres et d'antiquailles dans le goût néo-gothique qu'affectionnait Ferdinand Roybet, son mentor. Juana Romani recevait des personnalités et des mondaines et s'imposa en quelques années comme la portraitiste du Tout Paris fortuné. Edmond Bénard par cette photographie élogieuse a donc dû participer à la promotion moderne de Juana Romani.

bianca cappelo copie

http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/paris-1900- à voir jusqu'au 17 août 2014.

La photographie de Juana Romani par Edmond Bénard, est reproduite page 162, du catalogue Paris 1900 la ville spectacle, éditions Paris Musées, 2014.

Diane Elisabeth Poirier